ce qu'on a sorti:
une K7 en 2011 - épuisée (tu l'écoutes
ici)
un EP en 2013 - épuisé (tu l'écoutes ici)
un LP en 2014 - dispo pour 8€ (tu l'écoutes ici ou ici)
un split 10" avec Ultradémon en 2016 - dispo pour 5€ (tu l'écoutes ici)
contact: villeportuaire(at)gmail.com

02/04/2014

album et tournée

Notre album "Les abords du lycée" est disponible en version CD. 




Il est à prix libre. Coproduit avec Taenia Solium et téléchargeable sur leur site ici. 

Les LP mettent un peu plus de temps à sortir, mais on espère les avoir pour notre tournée. 
Ça se passe à la fin du mois. Voici les dates :  

- lundi 28 avril : Angers, à l'Étincelle, avec Room 204
- mardi 29 avril : Nantes, à la Rumeur, avec Better Off Dead
- mercredi 30 avril : La Rouillardière
- jeudi 1er mai : Brasparts, avec Gasmask Terrör et plein d'autres groupes
- vendredi 2 mai : Rennes, au Terminus
- samedi 3 mai : Paris, aux Instants Chavirés, avec Syndrome WPW et Colombey

À plus !



10 commentaires:

  1. Coucou

    c'est ou le concert à Nantes?

    RépondreSupprimer
  2. oui c'est où à Nantes?

    RépondreSupprimer
  3. je sais que c'est relou comme question mais on a une contrainte babysitter avec ma cops - et j'ai pas envie de vous louper : vous jouez à quelle heure à Nantes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut! pas pu répondre à temps, j'espère que t'étais au concert et que t'as pu t'arranger

      Supprimer
  4. Je viens de vous découvrir... VENEZ JOUER À MONTPELLIER ! Vous ne me voyez pas, mais je suis à genou devant vous.
    Julie

    RépondreSupprimer
  5. si j'écrivais dans un journal, j'aurais écrit ça de vous, merci pour cette parenthèse enchantée d'hier soir à Nantes! Bravo!
    "On dit parfois l'âge de la jeunesse ingrat. Et pourtant... De temps en temps, une étincelle nous rappelle qu'elle peut capturer le présent sans forcément parier sur l'avenir, écrire l'histoire plutôt que l'apprendre dans les livres et les magazines, jouer mais pas singer, s'exprimer sans communiquer, être de son temps en oubliant les codes balisés de l'époque... Dans ce caveau de Nantes, hier soir, c'est ce que le groupe Taulard a prouvé en lançant au visage de son petit public des mots simples et précis, des sous bassements rythmiques énergiques et des plages hypnotiques de synthé cheap. De ce petit chaos nait une alchimie qui met à nue une poésie urbaine affutée comme un cran d'arrêt ("fuir", "reste", "faux pax", "impasse") et des refrains qui claquent comme des gifles lancées à ces contemporains. Ce groupe joue, sans retenue, une musique qui tutoie des fantômes qu'il ne soupçonne sans doute pas et explose son étiquette étroite (synthpunk) pour l'amener sur les territoires d'une chanson inédite, spontanée, racontant les romances froides du quotidien d'une partie de la jeunesse, et qui mérite un public plus grand encore. Mais Taulard est déjà grand. Ici et maintenant."

    RépondreSupprimer